Elite homme : c’est l’heure du bilan !

Que cette première partie de saison fut, courte, intense et … compliquée. Nous nous y attendions mais peut-être pas à ce point. Nous savions, en effet, que les départs de Corentin Saunier, François Scheefer et Antoine Ferec allaient être compliqués à remplacer. Nous savions aussi que les absences temporaires de Mathieu Regnez et Louis Duprez, partis respectivement en Afrique du Sud et en Angleterre pour leurs études, allaient fragiliser le groupe. Ce qui n’était pas prévu, en revanche, c’était la blessure de Jean-Laurent Kieffer (genou) survenue durant l’été avec l’Équipe de France et la prolongation de l’indisponibilité de Simon Martin-Brisac (genou). À cela, il a fallu ajouter les blessures d’Hugo Galipo (main) et celle d’Adria Romy (ischios). Autant de changements et d’absences qui ont fortement déstabilisé le groupe. 

Malgré tout, le début de saison est bon. Avec un groupe très jeune (20 ans de moyenne d’âge), nous parvenons à remporter nos deux premiers matches, à Wattignies (1-5) et face à Lille (4-1). Et puis patatra… Une première défaite sur le terrain du Polo (4-3), puis une gifle reçue par Montrouge (2-7). Après un week-end EHL, lui aussi compliqué, nous revenons aux affaires nationales avec un très bon match face à Saint-Germain (3-3). Nous pensons pouvoir repartir du bon pied grâce à cette belle performance mais, de nouveau, nous chutons sur le terrain de Lyon alors que nous dominons la partie de bout en bout et que nous menions jusqu’à cinq minutes du coup de sifflet final (3-2). Nous rebondissons lors du match suivant avec une victoire spectacle à la maison, face à Valenciennes (10-1), avant de nous incliner en fin de rencontre sur le terrain du Stade Français (2-1). 

Une première partie de saison avec quelques hauts mais beaucoup de bas au cours de laquelle nous aurions pu faire bien mieux, et cela avec un brin de réussite supplémentaire. Sur le terrain du Polo, à Lyon ou contre le Stade Français, le même scénario s’est répété. Dominateurs, nous contrôlons les débats et nous nous créons de nombreuses occasions que nous ne convertissons pas avant de craquer en toute fin de partie face à des adversaires réalistes. Des défaites hautement frustrantes qui ont fait (très) mal dans les têtes et au classement. 

Sixième à quatre points de la 4e place, qualificative pour les play-offs, mais avec un match en retard, notre classement est préoccupant. En effet, notre deuxième partie de saison devra être quasi-parfaite si nous voulons avoir une chance de batailler pour le titre final au printemps. 

Pour cela, nous pourrons compter sur le retour de certains joueurs et un groupe totalement mobilisé, revanchard et conscient de l’urgence de la situation. 

Les résultats ne sont pas bons mais vous, vous êtes toujours là ! 

Un grand merci à tous les supporters venus nous encourager autour des terrains ! 

___________

L’équipe 1